Chers diocésains, chers frères et sœurs dans le Christ,

Comme vous le savez, la devise de mon épiscopat est « Jesum Ostende – Montre Jésus », tirée de la prière du Salve Regina, prière en latin dédiée à la Vierge Marie.

En effet, qui, de toutes les créatures humaines, peut le mieux nous montrer Jésus ? N’est-ce pas Marie, sa Mère ?

Mère, ou mieux encore, Servante du Seigneur (Lc 1, 38), qui l’a porté, bercé, contemplé, mais surtout qui a dû endosser la tenue du disciple-serviteur, le suivant fidèlement jusqu’à la croix.

Marie, Mère du Sauveur et Mère de l’Eglise, veut conduire chacun de nous jusqu’à son Fils, dont le cœur transpercé nous révèle l’amour infini du Père pour chacun de nous.

Ô Mère bien-aimée, puisque tel est ton souhait, montre Jésus à chacun d’entre nous. Selon l’expression de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, tu es le chemin le plus court et assuré pour aller à Jésus. Conduis-nous donc vers lui, et apprends-nous à le contempler tel que tu l’as contemplé, à l’écouter comme tu l’as écouté, à le suivre fidèlement comme tu l’as suivi, à l’aimer comme tu l’aimes. Toi, dont le cœur immaculé est si intiment uni au Cœur ton divin Fils, donne-nous d’entrer dans ce cœur à cœur que tu vis avec lui depuis ton Fiat.

Voici la prière que je formule à Marie pour chacun de nous.

Mais ce n’est pas tout !

En effet, comme je l’ai dit, en faisant allusion à la calotte le jour de mon ordination, il revient à chacun de prendre sa part de cette mission d’annoncer le Christ, de montrer Jésus à la Martinique et au monde entier. Un chrétien ne peut être ni passif, ni oisif, ne comptant que sur […]