Enseignement

Le poisson, symbole chrétien ?

Voici une question comme on les aime à Pasto972 : une sorte de petite devinette pour bien commencer la journée et surtout pour bien la terminer en chrétien «doubout», en chrétien bien informé.

Vous avez déjà dû remarquer ce petit signe sur certaines voitures, alors (si ce n’est pas déjà fait), il est temps d’en comprendre le sens …

« Ceci est mon corps, qui est pour vous »

a fête du Corps du Christ encore appelée Fête-Dieu, est née au 13e siècle à la suite d’une vision d’une religieuse : Sainte Julienne de Cornillon. Le Seigneur lui a fait voir l’importance de donner l’occasion aux fidèles croyants d’adorer l’Eucharistie pour faire croître leur foi, avancer dans la pratique des vertus et réparer les offenses au Très Saint Sacrement.

Depuis la réforme liturgique du Concile Vatican II, la Fête-Dieu a été renommée « Fête du Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ ». Elle commémore l’institution du sacrement de l’Eucharistie du jeudi Saint.

En ce jour de fête, donc, célébrons le Dieu Amour qui se révèle en donnant son corps et son sang, en se donnant à nous comme nourriture de vie éternelle.

Moi, je suis le pain vivant descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra pour toujours. (Jean 6, 51-52)

Le Christ que nous recevons à la messe sur  l’autel c’est le même que nous adorons pendant l’exposition du Saint Sacrement.
Et pour éprouver sa présence, il faut du silence : faire taire en nous toutes sortes de doutes, de distractions, de demandes, et poser un acte de foi.
Tu es Dieu en ce lieu…

Bonne fête à tous…
 

Par |2 juin 2013|A la Une, Enseignement|Commentaires fermés

Comment on fait les bébés ? (lol)

« LoL, tu demanderas à tes parents ce soir … » me répondraient gentiment certains ; en d’autres termes (petite traduction pour les non-initiés) : « Quelle question bête ! » ou « Réponse trop évidente » .

Ah oui ? Vraiment évidente … Alors, écoutez le petit Anatole, il va plus loin et nous pousse à la réflexion sur une question d’actualité et de société.

La Visitation : mystère d’une rencontre

a Visitation ou…
quand Le Baptiste rencontre le Fils…

Dès qu’Elisabeth eut entendu la salutation de Marie, l’enfant tressaillit dans son sein et elle fut remplie d’Esprit Saint (Luc 1,39-45).

Marie, enceinte, vient rendre visite à sa cousine, Elisabeth, qui elle aussi « vient de  concevoir un fils dans sa vieillesse »(Luc 1,36). La jeune fille de Nazareth  vient de faire une rencontre personnelle avec Dieu. Elle lui a adressé un « Oui » qui engage toute sa vie. Mais comment être sûre de la volonté de Dieu annoncée par la bouche de l’ange ? Au fond, comment voir clair devant des propos aussi extraordinaires ?

Elle a besoin d’en parler à quelqu’un de confiance « en hâte ». C’est alors qu’Elisabeth toute remplie d’Esprit Saint, confirmera le message de l’Ange à Marie à l’Annonciation : « Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque j’ai entendu tes paroles de salutation, l’enfant a tressailli d’allégresse au-dedans de moi. » (Luc 1, 43-44).

Les deux enfants se reconnaissent… Un lien d’amour se tisse entre eux. Marie porte en elle le Sauveur que, plus tard, le fils d’Elisabeth, Jean le Baptiste ne se lassera d’annoncer en affirmant : « Moi, je vous ai baptisé avec de l’eau, mais lui vous baptisera avec l’Esprit Saint » (Mc 1, 8).

 
Cette scène de la Visitation peinte par Raphaël représente dans la douceur de ce décor champêtre, la rencontre de ces deux femmes (Elisabeth, en turban blanc à gauche et Marie la main posée sur son ventre), portant en elles deux hommes : «la voix qui crie dans le désert» et « la Parole de Dieu fait homme».
Rencontre qui préfigure, au dernier plan sur le tableau, le baptême de Jésus par Jean dans les eaux du Jourdain.
Comme à l’Annonciation et comme à la Visitation, l’Esprit […]

Entre Ciel et Terre

ans la Bible, “le ciel et la terre” désigne tout ce qui existe, c’est-à-dire la création tout entière. La terre, c’est le monde des hommes. Le ciel n’est pas seulement la voûte céleste, c’est aussi une manière de désigner le “ lieu ” propre de Dieu et des créatures spirituelles, les anges, qui entourent Dieu. Le ciel et la terre, c’est donc l’univers visible et invisible.

La Bible nous parle des anges qui sont des êtres spirituels, c’est-à-dire sans corps. Ce sont les serviteurs et les envoyés de Dieu. Ainsi à l’Annonciation, l’ange Gabriel fut envoyé à Marie pour lui annoncer qu’elle serait la mère du Sauveur. De même, des anges annoncent la Résurrection du Christ. En attendant le retour du Christ, à la fin des temps, ils accompagnent les hommes dans leur vie sur la terre.

Pour la création de l’univers visible, le récit de la Bible répartit le “ travail ” de Dieu sur six jours. Il ne s’agit pas évidemment de six journées de vingt-quatre heures, mais de six périodes qui montrent un progrès dans la création pour aboutir à l’homme qui en est le sommet. “ Le septième jour, Dieu se reposa. ” Le jour du repos, le septième jour, sera le sabbat, le jour consacré au Seigneur pour sanctifier le travail des six jours. Pour nous, chrétiens, la nouvelle création commence par la Résurrection du Christ. C’est pourquoi le dimanche, Jour du Seigneur, est le premier jour de la semaine.

C’est le commencement de la nouvelle création, de la vie nouvelle.

(source : Jesus972.com)

Par |30 mai 2013|A la Une, Enseignement|Commentaires fermés