La fête du Corps du Christ encore appelée Fête-Dieu, est née au 13e siècle à la suite d’une vision d’une religieuse : Sainte Julienne de Cornillon. Le Seigneur lui a fait voir l’importance de donner l’occasion aux fidèles croyants d’adorer l’Eucharistie pour faire croître leur foi, avancer dans la pratique des vertus et réparer les offenses au Très Saint Sacrement.

Depuis la réforme liturgique du Concile Vatican II, la Fête-Dieu a été renommée « Fête du Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ ». Elle commémore l’institution du sacrement de l’Eucharistie du jeudi Saint.

En ce jour de fête, donc, célébrons le Dieu Amour qui se révèle en donnant son corps et son sang, en se donnant à nous comme nourriture de vie éternelle.

Moi, je suis le pain vivant descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra pour toujours. (Jean 6, 51-52)

Le Christ que nous recevons à la messe sur  l’autel c’est le même que nous adorons pendant l’exposition du Saint Sacrement.

Et pour éprouver sa présence, il faut du silence : faire taire en nous toutes sortes de doutes, de distractions, de demandes, et poser un acte de foi.

Tu es Dieu en ce lieu…

Saint Sacrement

Bonne fête à tous…