La Visitation ou…
quand Le Baptiste rencontre le Fils…

Dès qu’Elisabeth eut entendu la salutation de Marie, l’enfant tressaillit dans son sein et elle fut remplie d’Esprit Saint (Luc 1,39-45).

Marie, enceinte, vient rendre visite à sa cousine, Elisabeth, qui elle aussi « vient de  concevoir un fils dans sa vieillesse »(Luc 1,36). La jeune fille de Nazareth  vient de faire une rencontre personnelle avec Dieu. Elle lui a adressé un « Oui » qui engage toute sa vie. Mais comment être sûre de la volonté de Dieu annoncée par la bouche de l’ange ? Au fond, comment voir clair devant des propos aussi extraordinaires ?

Elle a besoin d’en parler à quelqu’un de confiance « en hâte ». C’est alors qu’Elisabeth toute remplie d’Esprit Saint, confirmera le message de l’Ange à Marie à l’Annonciation : « Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque j’ai entendu tes paroles de salutation, l’enfant a tressailli d’allégresse au-dedans de moi. » (Luc 1, 43-44).

Les deux enfants se reconnaissent… Un lien d’amour se tisse entre eux. Marie porte en elle le Sauveur que, plus tard, le fils d’Elisabeth, Jean le Baptiste ne se lassera d’annoncer en affirmant : « Moi, je vous ai baptisé avec de l’eau, mais lui vous baptisera avec l’Esprit Saint » (Mc 1, 8).

La Visitation

 

Cette scène de la Visitation peinte par Raphaël représente dans la douceur de ce décor champêtre, la rencontre de ces deux femmes (Elisabeth, en turban blanc à gauche et Marie la main posée sur son ventre), portant en elles deux hommes : «la voix qui crie dans le désert» et « la Parole de Dieu fait homme».
Rencontre qui préfigure, au dernier plan sur le tableau, le baptême de Jésus par Jean dans les eaux du Jourdain.
Comme à l’Annonciation et comme à la Visitation, l’Esprit est encore présent. Dans les cieux ouverts, en haut à gauche, la voix du Père se fait entendre : « Tu es mon fils ; moi, aujourd’hui, je t’ai engendré ».

De leur conception, à leur envoi en mission, Jean le Baptiste et Jésus, à l’image de leurs mères, se sont laissés conduire par l’Esprit Saint.

 

Demandons au Seigneur la grâce d’être toujours dociles à l’action de son Saint Esprit. Quelle que soit notre mission et notre responsabilité, que nous apprenions à nous laisser guider, accompagner et conseiller par Lui pour décider de ce que nous entreprenons et pour exercer nos responsabilités.